Vers une guerre de la donnée ? [podcast #1]

Couverture épisode 1 du Digital Breakfast "Vers une guerre de la donnée"

Le 13 Juillet 2019, le FSB, service de renseignement russe, a été piraté, selon Forbes.
0v1ru$, le groupe de hackers qui a revendiqué l’attaque sur Twitter, se serait attaqué à SyTech. En effet, le groupe ne s’est pas frotté directement à la sécurité de Loubianka (qui abrite le FSB) mais à un de ses sous-traitants.

Cette attaque constituerait « la plus grosse fuite de données de l’histoire du renseignement russe », mais ne représenterait aucune perte de données sensibles.

Le butin représenterait près de 7,5 téraoctets d’informations confidentielles et le groupe s’est même amusé à signer son attaque en affichant le « yoba face » synonyme de trolling, sur la page d’accueil de SyTech.

Page d'accueil de Sytech hackée
Page d’accueil de Sytech hackée

Après son attaque, 0v1ru$ n’ayant pas une influence suffisante, le groupe a rapidement décidé de transmettre les données volées à un groupe de hackers plus large : Digital Revolution. Les informations ont alors été diffusées aux médias, aux internautes et utilisateurs des réseaux sociaux. À Moscou, cette nouvelle fuite agace. En effet, il s’agit de la seconde en deux ans. En 2018, Digital Revolution avait attaqué un autre sous-traitant du renseignement russe : Quantum.

De nombreuses questions se posent quant à la sécurité des données d’état et la facilité déconcertante avec laquelle tout un système pourrait s’effondrer.

L’occasion pour moi de proposer ce premier épisode du Digital Breakfast

CONTACT

Un petit message et je reviens vers vous très vite

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?